du 24 Mars au 20 Avril

                                                                                                                                      Nous quittons Merzouga , cette pancarte nous interpelle.

du 24 Mars au 20 Avril img_2056bis

                             

 

 
Celle-ci ne fait guère partie de notre champ de vision européen.

Nous nous arrêtons au souk à Rissani faire le plein de fruits et de légumes .

img_2089bis-copier1

img_2114bis-copier

Les souks sont toujours très animés , voici le parking ,tout le monde gare son âne ici et repart avec ses provisions.

 

maroco188

img_2108bis-copier

2013-03-24

Le stand des épices qui nous attirent toujours , et ces marchands agréables qui nous appellent les gazelles .

img_2142bis

 

                 

img_2144bis

Qu’Est-ce qu’elle veut la gazelle ???

 
Un tapis volant ou un pantalon climatisé???
Ils ne manquent pas d’humour ,et pour les garçons c’est les gazous !!!!

img_2147bis

Nous repartons , notre chemin est souvent bien indiqué ,c’est quand même rare de voir que des écritures arabes sur les panneaux.

2013-03-281

Nous allions passer sans même les voir , cette famille de dromadaires qui attend vers le puit .

maroco187bis

img_2469bis

Nous remplissons au moins 8 fois la calebasse d’eau , ils meurent de soif ,ça doit alors faire longtemps qu’ils n ‘ont pas bu car ils peuvent rester bien un mois sans boire quand ils sont adultes.

img_2474bis-copier

img_2486bis-copier

Un chouette moment.

img_2439bis

Nous nous arrêtons à ces puits qui servaient d’ancien système d’irrigation sous terrain , les khettaras.

img_2182bis-copier

maroco186bis

Ils ne servent plus aujourd’hui , car détruits par de longues périodes de sécheresse alterné de crues dévastatrices.

 
Cette technique persane consistait à puiser l’eau de la nappe phréatique ,par une faible pente ce système permet de limiter l’évaporation et la lourde tache de puisage.
A l’extrémité du réseau , l’eau est distribué dans les jardins par l’intermédiaire de petits canaux régulés pas un peigne en terre cuite.

img_2229bis

On trouve ces khettaras dans la plupart des pays arabes.
Nous nous retrouvons à boire un thé , et la musique arrive ,avec des instruments finement crées à partir d’objets de récupération.

img_2281bis-copier

Tout à une seconde vie ici , nous passons un super moment surprenant au milieu de nulle part , et là je me dit ,c’est incroyable ici il y a toujours quelque chose pour surprendre ta journée ,c’est extra !!!!!

Puisque la journée est basée sur le thème de l’eau et bien continuons, par la visite d’un musée.

                           LE PETIT PRINCE

Ce qui embellit le désert, c’est qu’il cache un puits quelque part.
                                                            A de saint Exupéry

Un homme à eu envie de faire renaître une  source enfouit , aujourd’hui cette source revit et tout autour une tonne de choses nous montrant la culture arabe , et berbère.

Nous découvrons l’alphabet arabe .

img_2527bis

Cette écriture avec laquelle cet homme en a fait sa passion: la calligraphie.
Un art que nous ne connaissons guère , il nous fait partager sa passion et nous montre que c’est avec l’écriture arabe que la calligraphie peu s’utiliser le plus ,il fait effectivement de très jolies choses.

Après les dromadaires en feuilles de palmiers c’est avec d’autres dromadaires que les enfants repartent , en tissus et en ferraille .

Puis , la palmeraie de Tineghir , qui nous conduit aux gorges du Todgha.

maroco200bis

maroco190bis

Les gorges forment une gigantesque faille.Le site est très chouette le soir et le matin quand tous les bus sont partis avec leurs voyageurs !!!!!!
Nous bivouaquons sur place avec les quelques grimpeurs qui profitent pleinement de ce joli cadre.

img_2818bis

Une belle ballade dans les montagnes attenantes.

img_2809bis

Puis d’autres gorges ,celle du Dadès .

img_3112bis

Une route superbe ,ces contrastes de couleurs entre une terre rougeâtre et ce vert des palmeraies.

maroco221bis

dades3bis1

Nous passons la nuit au village d’Ait Oudinar ,un endroit plaisant avec ses habitants très chaleureux.
De là ,la route grimpe en lacets , nous faisant découvrir des plissements géologiques de toute beauté .

img_3332bis

img_3133bis-copier

Des passages étroits et vertigineux , la rencontre avec les vendeurs de fossiles , toujours des imprévus , c’est ça qui fait la richesse de notre voyage.

img_3296bis
Ensuite nous traversons la vallée des roses ,ce n’est pas la saison de la floraison , elles sont utilisées pour la fabrication de l’eau de rose .

Découverte à pied de la palmeraie de Skoura, on s’amuse à reconnaître les différentes feuilles des arbres , les oliviers ,les figuiers , les amandiers et les palmiers dattiers.

img_3522bis

Nous retrouvons toujours le même système d’irrigation à l’intérieure des palmeraies ,une succession de canaux ,irrigant chacun leur tour ces petites parcelles de terres.

img_3538bis

Jadis , après une expédition de 2 mois dans le Sahara , les marchands touaregs déchargeaient leur cargaison caravanières à Skoura, les dromadaires chargés d’or et d’épices.
Les montagnards de l’Atlas chargeaient alors les mules puis se dirigeaient vers la ville de Fès.

En revenant de notre petite ballade , un monsieur nous suit avec son âne , il s’arrête et porte une boite en bois contre lui ,il n’y avait ni or ni épices à l’intérieur mais une belle créature vivante.

img_3546bis-copier

Sur la route de vieux ksars abandonnés ,

img_3561bis

de jolies fresques.

2013-03-28

Une nouvelle journée pour découvrir le ksar qui servit de décor pour le film Gladiator et Lawrence d’Arabie.
Nous sommes alors à Ait -Benhaddou , ce ksar est l’un des mieux préservé du Sud marocain .

 

 
Une vue superbe quand nous arrivons au village.

 

 ouarzazate25bis

 

 

ouarzazate11bis

Nous traversons l’oued grâce à ces gros sacs , et bien sur quelques personnes sont là pour te dire l’entrée est part là ,non ,non ,pas là bas!!!

img_3713bis

Forcément ils ne vont pas nous indiquer l’entrée gratuite , car il y en a une gratuite et une payante , qui permet de passer par une partie la mieux restaurée du ksar .

Tout en haut se trouve un grenier fortifié ou la population mettait ses récoltes ,seulement quelques familles vivent encore ici les autres sont au village nouveau tout à coté.

img_3681bis

img_4199bis

La ville de Ouarzazate n’est pas très loin d’ici ,ville emblématique du cinéma .

img_3611bis

Une petite ville très calme ,nous partons visiter la Kasbah de Taourirt.

ouarzazate3bis

Ici vivaient ,le seigneur avec son harem et ses enfants.

Épaisseur et hauteur des murs , créneaux et meurtrières , tours de garde , tout dans l’architecture des kasbah , témoigne de la nécessité de résister à l’envahisseur.
Grandes ou petites , les kasbah ont de tout temps eu pour fonction première de protéger.
Contre les intempéries , contre la poussière , le vent et la chaleur , et contre les agressions des Seigneurs des déserts qui pillaient villes et villages.

img_4392bis1

Les femmes et les filles ne sortaient jamais de cet endroit,il ne fallait pas qu’elles soient vu de l’extérieure.

 

2013-03-30

 

Dimanche tranquille au bord de ce  lac avant d’aller découvrir l’oasis de Fint.

 

fint14bis

Quelques minuscules villages cachés derrière des parois rocheuses .

fint11bis

img_4598bis

Un lieu idéal pour les enfants pour se perfectionner sur la capture des grenouilles à mains nues.

img_4580bis

2013-04-01

 

Un petit havre de paix.

img_4677bis

Puis nous prenons un peu d’altitude  ,la route est superbe jusqu’ici ,tout est bien vert et fleuri.
Taliouine , petite bourgade qui est connu pour son or rouge qui est le safran ,l’épice la plus cher au monde.La cueillette à lieu entre mi-octobre et mi-novembre .

On cueille délicatement à la main   les pistils des crocus avant le lever du soleil.
Il faut environ 350 fleurs pour 1g de pistil séché .

Par une jolie route de montagne ,nous arrivons à Tafraoute.

tafra5bis

Nous trouvons un coin sympa pour rester plusieurs jours.

Comme le temps est très maussade et qu’il ne fait pas chaud ,nous décidons d’aller au hammam entre filles.

Il y a un coin pour les hommes et un autre pour les femmes ,nous prenons nos seaux à l’entrée ,il faut tout emmener savon ,une serviette pour s’asseoir car on s’assoit par terre.

Les femmes qui sont au hammam sont très sympas et attentives , elles nous montrent comment faire ,on doit s’enduire le corps de savon ,et rester comme ça un moment ,puis se frotter avec un gant qui gratte bien .
C’est l’occasion de tester les produits locaux ,et de s’enduire les cheveux d’huile d’argan;
On peut rester le temps que l’on veut puis on se rince avec les seaux d’eau,et on recommence .

Les femmes partagent ici un beau moment ensemble ,ça papotte et ça rigole ,elles se frottent le dos à tour de rôle, il ne fait pas trop trop chaud c’est très supportable.
Nous sortons de là, ravies , les hommes iront le lendemain ,tout aussi enchanté de cette découverte .
Il y a généralement un hammam par quartier .

Nous rencontrons une première famille belge ,nous passons une bonne soirée ensemble.

img_5664bis-copier1

Tafraoute c’est aussi la capitale de la babouche ,elles sont faites devant nous.

img_5655-copier

Nous partons sous un soleil resplendissant nous ballader là ou d’immenses pierres rondes ont été peintes en bleues par un artiste belge.

tafra30bis

img_5541bis

Nous ne savons pas son intention ,en tout cas le site est superbe ,les rochers bleus n’ont rien de particuliers .

tafra35bis

tafra13bis

Nous passons une belle journée sous les arganiers .

img_5406bis

img_5354bis-copier

tafra38bis1

La région de l’huile d’argan commence ici et s’étend jusque sur la cote Atlantique d’Agadir à Essaouira ,c’est la seule région au monde ou ces arbres poussent.
Ces fruits ressemblent à une olive en plus gros et ces arbres sont très épineux.

Nous rencontrons le soir à notre bivouac une autre famille belge ,qui viendra se joindre à nous pour la fin de soirée et le w-end.
Nous sommes maintenant 14 , dont 8 enfants.
Pendant que les parents discutent les enfants jouent .

img_5679bis-copier

Le soir nous préparons ensemble un super tajine avec que des bonnes choses marocaines

2013-04-07

img_5805bis-copier

Il cuira sur les braises et nous passons un excellent moment ,à partager ça tous ensemble.

img_5792bis-copier

img_5834bis-copier

On se reverra certainement bientôt.

Nous  allons à la palmeraie chercher de l’eau ,avec ce système c’est plus long pour faire le plein du camion..

img_5843bis-copier

img_5860bis-copier

Nous partons à quelques kilomètres de Tafraoute dans les gorges d’Ait Monsour.

img_5936bis

img_5981bis

Une belle palmeraie au frais et de chaque coté des formations rocheuses , on se croirait presque aux USA.

tafra45bis

Nous revenons quelques jours à Tafraoute nous faisons nos petits feux ,tranquilité sous les étoiles .

tafra55bis

img_6123bis-copier

img_6173bis-copier

Beaucoup de nomades par ici ,une dame nous apporte une bouteille avec du lait dedans et me dis que c’est pour nous , c’est du yaourt de brebis ,très bon .

Une population très agréable et très polie.

Nous partons sur Amtoudi , visiter les greniers fortifiés qui servaient de refuge en cas de menace.
amtoudi8bis

Nous grimpons par le sentier sur la gauche pour arriver à l’entrée de ces greniers , mais avant il faut aller dans un café chercher la clé ,car là haut c’est fermé.

amtoudi2bis

amtoudi17bis

Nous trouvons le café , et un monsieur arrive pour nous accompagner, en chemin il s’arrête pour faire sa prière , ils font leur prière un peu là ou ils se trouvent.

img_6285bis

img_6448bis

Là -haut ,la vue est splendide , chaque famille possédait un grenier pour déposer ses biens .

img_6290bis-copier

Cet édifice daterait du 12 ème siècle.
Dans ce village de jolies portes.

2013-04-11

Au fond du village s’ouvre de belles gorges que nous remontons à pied et nous pouvons profiter de quelques bassins d’eau fraîche pour se relaxer ,

img_6602bis

attention au gros scorpion !!!!

img_6528bis

Puis c’est plus au sud à Guelmin ,le souk aux fruits et légumes ,mais surtout celui aux bestiaux.

img_7013bis-copier

img_6862bis-copier

img_6777bis-copier

Chacun apporte ses dromadaires ,moutons ,chèvres pour les vendre.

 

guelmin8bis

img_6853bis-copier

img_7010ter-copier

Les hommes viennent ici pour choisir leur dromadaire pour donner comme dote à la famille de la mariée.

img_6800bis-copier

img_6957bis

img_6997bis-copier

Une fois choisi ,ils sont attrapés et couchés au sol pour leur attacher les deux pattes .

 

img_6914bis

img_6947bis-copier

img_6955bis

Les chèvres vont faire maintenant un super voyage sur le toit du camion et sur la moto.

2013-04-131

2013-04-133

Les gens sont très agréables , nous discutons facilement avec eux.

 

img_6858bis-copier

img_6883bis-copier

img_6878bis

Nous terminerons aux fruits et aux légumes , des étals superbes et immenses avec une belle variété.

img_7027bis-copier

img_7026bis-copier

img_7020bis-copier

img_7019bis-copier

Nous allions presque partir et qui arrive la famille belge, Mano , Quentin et leur 5 enfants ,  rdv pour ce soir à l’oasis de Tiglmert.
Nous trouvons un bivouac sympa dans le village.

 

img_7169bis

Les 7 enfants s’en donnent à cœur joie dans ce bel espace.

img_7210bis-copier

Nous allons visiter la  kasbah , c’est presque la caverne d’Ali Baba à l’intérieur.

img_7251bis-copier
Laabd qui nous accueille retrace ici sa mémoire de sa vie de nomade.
Une belle collection d’outils traditionnels et de matériels de caravaniers.

2013-04-14

Nous terminons notre visite sous la tente berbère à siroter un thé et à discuter.

 

img_7257bis-copier

img_7262bis-copier

L’après midi avec Mano nous organisons un jeu de piste pour les enfants avec épices et des questions sur la visite de la kasbah , nous passons un super moment.

img_7306bis-copier

Allez on se quitte et peut être à plus tard .

img_7316bis-copier

Nous prenons la route du grand sud , l’unique qui descend jusqu’en Mauritanie.
Nous arrivons au bord de l’océan Atlantique mais un épais brouillard nous empêche de profiter de cet endroit.

Nous remontons alors sur Tan Tan passer quelques jours .

img_7390bis

Puis dans un petit village berbère à Mesti nous nous arrêtons à une coopérative ou les femmes du village se réunissent ici pour trier et casser les noix d’argan.

Thomas et Julie sont gentiment invités à venir s’asseoir vers elle pour casser quelques noix et récolter l’amande .

 
Les femmes viennent ici quand elles veulent dans la journée et sont payées en fonction de leur travail.

 

2013-04-18

Une fois sèches les noix tombent au sol ,celles-ci sont ensuite ramassées ,triées ,puis cassées à la main pour en extraire l’amande.

img_5554bis

img_7419bis

Les chèvres adorant ces noix d’argan en consomment une grande quantité , les femmes récupéraient ainsi dans leurs crottes les noix mais le goût de l’huile change au bout de quelques semaines ,cette pratique tant peu à peu à disparaître,    mais il faut se méfier quand meme  !!!!!!

C’est un vrai commerce , nous avons appris des techniques pour reconnaître de la vrai huile d’argan car beaucoup la coupe avec une autre huile.

Il faut 30 kilos de noix et 15 heures de travail pour produire un litre d’huile , les berbères utilisent cette huile depuis longtemps pour se soigner.

Nous dégustons également de l’amlou , une pâte à tartiner faite d’amandes pilées , de miel et d’huile alimentaire d’argan. C’est excellent.

 

L’huile pressée à froid à partir d’amandes non torréfiées est reconnu pour ses vertus cosmétiques , une huile alimentaire au bon goût de noisette est aussi faite avec cette fois des amandes torréfiées.

 

                

Voilà quelques clichés du Maroc , il nous reste encore quelques semaines ,alors à bientôt.

                                 img_7349bis

 

 

                   Suivre le tracé bleu.carte-maroc1

 

4 réponses à “du 24 Mars au 20 Avril”

  1. 4 05 2013
    Mcécile (13:35:26) :

    merci pour ce blog plein de soleil car ici c’est pluie et fraicheur !!!

  2. 5 05 2013
    regine et hubert (10:54:33) :

    Alors vous voilà déjà repartis !! C’est chouette car la quasi sédentarité nous pèse.
    Mais 2014 nous reverra sur les routes: Maroc en début d’année puis Scandinavie .Merci de nous apporter de quoi rêver en attendant.
    Des bises à tous les quatre .
    Les marseillais rencontrés à Pardelas

  3. 5 05 2013
    panda (20:24:52) :

    Salut dans le haut doubs le printemps a du mal à s installer .Le blog est toujours bien construit felicitation .

  4. 10 05 2013
    Willy (13:50:02) :

    Toujours aussi plaisant de lire et regarder vos aventures!!! Nous on a froid et le soleil commence réellement à manquer!! A bientôt

Laisser un commentaire




Projet coménius 2009-2010 |
1 tour a pat |
Les voyages d'Esteban |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Randonnée Roumanie
| runireland
| jrny